ADILVA

Accueil > Français > Dossiers thématiques > Fièvre Q > La surveillance de la maladie.

La surveillance de la maladie.

mercredi 11 septembre 2019, par Tradetnet

La Fièvre Q est désormais une maladie à déclaration obligatoire chez les animaux dans 14 pays. L’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a publié en mai 2010 un avis scientifique et un rapport sur la mise en place d’un système harmonisé de surveillance et de notification des cas. L’EFSA souligne qu’il n’existe pas de texte de référence en matière de diagnostic de cette maladie en Europe. Elle recommande de réaliser un test PCR sur écouvillon vaginal associé à un test sérologique. Les prélèvements les plus pertinents sur des femelles à mise-bas normale ou avortées sont les écouvillons vaginaux et utérins, les cotylédons lésionnels et les organes (foie, rate, poumons ou l’estomac du fœtus). Le lait ou les fèces peuvent également être utilisés.

L’EFSA rejoint l’avis de l’ACERSA quant au système de surveillance passive par déclaration lors de séries d’avortements dans un troupeau et de diagnostic confirmé par PCR.

SPIP  |  |